Cliquer sur les liens pour accéder à plus d'informations.


Irène DUBŒUF vit à Saint-Etienne, sa ville natale. Enseignante, puis chargée de la culture et de la communication dans l'enseignement supérieur, elle entre en écriture dans les années 2000. La plupart de ses textes sont récompensés dans les concours.

 

Le Pas de l’ombre paraît en 2008 aux éditions Encres Vives suivi par La Trace silencieuse en 2010 aux éditions Voix d’encre. Une suite poétique qui reçoit l'année suivante les prix Georges RIGUET, Amélie MURAT et Marie NOEL. 

Le musicien Bruno LUCENTI * crée pour elle un accompagnement pour les lectures de La trace silencieuse.

 

En 2011, elle est invitée au Festival de poésie contemporaine de Massiac ainsi qu'à la médiathèque de Die pour une lecture musicale de La trace silencieuse avec Alain BLANC, éditeur, et Michel VERDET, peintre et illustrateur du recueil,  puis participe à la "Scène aux poètes" du Marché de la poésie de Saint-Martin d'Hères organisé par la Maison de poésie Rhône-Alpes. 


En 2012, elle fait l’objet d'une série d'émissions sur Radio Altitude Clermont-Ferrand (La voix des poètes) et participe aux Moments poétiques d’Aurillac en tant qu'auteure invitée. Sa nouvelle Un diamant de couleur noire, 1er prix de l'Union des Écrivains Rhône-Alpes, est publiée dans Des livres et vous.


En 2013, l'exposition "Talents de femmes, femmes de talents" (Mission locale de Saint-Étienne) lui offre l'occasion de valoriser les liens qui unissent poésie, peinture et musique tandis qu' un nouveau recueil, Triptyque de l'aube, Grand prix de poésie de la ville de Béziers, paraît aux éditions Voix d'encre. Il est illustré par Michel VERDET. Bruno LUCENTI en crée l'accompagnement musical ; Hervé MARTIN  publie une note de lecture sur le site d'"Incertain regard" et sur celui de la Maison de la poésie de Saint-Quentin en Yvelines.

A la même époque, le musicien grec Alexander Pappas découvre ses poèmes et compose un accompagnement pour  "L'heure où les roses enflammeront la nuit".

 

Au Printemps des poètes 2014, Irène Duboeuf est invitée au Marché de la poésie de Bordeaux pour une présentation du Triptyque de l'aube tandis qu'un poème de La trace silencieuse paraît dans l'anthologie "Vibrations en partage" de Jean Louis CLARAC, aux éditons La Porte des poètes (Paris). Exposition/lecture à la médiathèque de Roche-la-Molière.

 

2015 : Roma paraît aux éditions Encres vives. Publication de Vox libris, prose poétique dans le recueil Il n'y a pas de meilleur ami qu’un livre  aux éditions Voix d’encre. Rédaction de la préface de Paroles des forêts de Pascal Mora pour les éditions Unicité et de notes sur l'état de la poésie aujourd'hui pour les "Enquêtes permanentes de Comme en poésie" de Jean-Pierre Lesieur.
Participation aux Coïncidences poétiques d'Irigny (69),  une lecture en compagnie du poète Saleh DIAB puis Alain Wexler (revue Verso) l'invite pour une lecture à Lyon. Le manuscrit de Cendre lissée de vent est finaliste du Prix des Trouvères.

 

2016 : deux extraits de Brûler la cendre suivis d'une présentation par Pierre Perrin paraissent dans les "découvertes" de la revue Possibles tandis que des extraits de La barque étoilée (en cours d'écriture) sont publiés dans l'anthologie Rivages (éditions de l'Aigrette, Maison de la poésie de la Drôme), ainsi que dans le numéro ô fil de l'eau de la revue Souffles, dans Décharge, Comme en poésie, Les écrits du Nord, La pierre et le sel et Incertain Regard.

Un extrait inédit de la version en italien de Roma, finaliste du Trophée international Medusa Aurea, paraît dans la revue Il Notiziario n.83, de l'Académie internationale d'Art Moderne de Rome.

 

2017 : publication de la nouvelle Un piano japonais dans le livret Le mystère du clavecin stéphanois par l'AAMAI de Saint-Etienne. Enregistrement d'un entretien avec Jean-Marc Ghitti pour RCF 43 - Parution de Cendre lissée de vent aux éditions Unicité.  

 

Irène DUBOEUF a publié – entre autres –  dans les revues Arpa, Décharge, Recours au poème, Voix d'encre, Soleils et cendre, Multiples, Comme en poésie, Écrits...vains, Écrit(s) du Nord, Incertain regard, Membranes, 17 secondes, Possibles, Rrose Sélavy, Verso, Terres de femmes, Harfang, Brèves...

 

Membre de plusieurs associations littéraires et de l'ARALD, elle anime depuis sept ans un atelier d'écriture, et est intervenue à plusieurs reprises à l'Université Jean Monnet (Université pour tous) pour donner des conférences sur la poésie.

 

[1] Bruno LUCENTI, compositeur et arrangeur a, entre autres, enregistré pour France Culture « Féminins poèmes » (accompagnement de textes de Vénus Khoury-Ghata, Colette Nys-Masure, Tanella Boni, Ghyslaine Goulley-Leloup, Mireille Fargier Caruso, Marie-Chlotilde Roose) dans le cadre du Printemps des poètes.